Naissance de la danse orientale

La danse orientale est l’une des plus anciennes danses du monde. Née dans les pays du Moyen-Orient et du Maghreb, elle est une danse à la gloire des femmes, célébrant notre mère Nature. Le terme « danse orientale » regroupe, en faît, plusieurs danses folkloriques propres à chaque pays et ethnies. Les Français ont découvert la danse orientale au 18ème siècle, lors de la campagne d’Egypte sous Napoléon Bonaparte. Les soldats firent alors une erreur d’appréciation en assimilant la danse orientale à une invitation à la prostitution. La pratique de la danse orientale fit son apparition en Europe et aux Etats-Unis dans les années 1940. D’abord réservée au Cabaret, elle connaît maintenant un succès fulgurant, même auprès des plus jeunes. La danse orientale se caractérise par une isolation des parties du corps, chacune pouvant bouger indépendamment. Contrairement aux idées reçues, la danse orientale ne se limite pas à la danse du ventre, toutes les parties du corps sont sollicitées. Elle permet de tonifier les cuisses, d’assouplir les articulations, de développer les abdominaux et d’entretenir le dos. Cette danse peut être pratiquée à tout âge